Le 30 mars dernier a eu lieu à la CCI de Caen : Une demi journée consacrée à une réflexion positive et constructive autour des multiples opportunités d'emploi des cadres dans les petites entreprises.

La dernière Newsletter

La plaquette de l'ANCRE

La revue de presse


Des projets normands ont trouvé des seniors pour les développer ! En septembre 2015 : 6 seniors sur 8 ont trouvé un emploi grâce à ce dispositif innovant. En savoir plus...

Je suis surprofilé(e) et je fais peur aux recruteurs...


Vos recherches d’un emploi qui correspond à vos qualifications se révélant infructueuses, vous avez décidé de postuler à des offres dont le niveau requis ou l’expérience sont inférieurs aux vôtres.



LE RECRUTEMENT TOUT SIMPLEMENT

Votre intention est louable et révèle certainement des qualités de présence d’esprit et d’adaptabilité indispensables en cette période difficile pour l’emploi.
Néanmoins et à votre grande surprise, l’accueil qui est réservé à vos candidatures du type « qui peut le plus peut le moins » n’est pas des plus encourageants.

Voici quelques éléments qui pourront vous aider à comprendre les réactions de certains recruteurs :

L’employeur se pose la question de votre évolution future et rencontre des difficultés pour envisager un plan de carrière intéressant pour vous. C’est d’autant plus difficile pour lui car il n’avait pas prévu ce cas de figure d’un collaborateur surprofilé qui intègre son effectif.
Au-delà de votre satisfaction immédiate d’être en situation d’activité professionnelle, l’employeur se demande pendant combien de temps vous allez vous sentir vraiment motivé(e) par une fonction dans laquelle vous allez vite vous sentir à l’étroit ou en manque d’évolution. Le recruteur peut s’imaginer que le poste en question n’est pour vous qu’un pis-aller en attendant de « trouver mieux ».
D’autres candidat(e)s présentent pour leur part le niveau de formation et d’expérience requis initialement et naturellement le recruteur ou l’employeur vont traiter leurs dossiers en priorité.
Dans certains cas, cela peut paraître « suspect » d’accepter une baisse importante de salaire entre votre précédente rémunération et celle proposée pour le poste.
L’employeur peut se poser à tort ou à raison la question de l’équilibre global de l’équipe : quid par exemple de la bonne relation avec votre supérieur hiérarchique si vous disposez vous-même de compétences/qualifications qui se rapprochent des siennes ? Est-ce que cela peut remettre en cause l’autorité de compétences de ce manager auprès des autres membres de l’équipe ?
 
Pour certains employeurs, ces questions sont des motifs suffisants pour ne pas aller plus loin dans l’étude de votre candidature et c’est souvent dans ce cas de figure que vous recevez une réponse comme celle-ci : « nous sommes au regret de vous informer que votre candidature n’a pas été retenue car d’autres profils correspondent mieux que le vôtre pour le poste ».

 Pour éviter ces écueils, je vous conseille de chercher à rassurer l’employeur au travers de votre courrier de motivation sur le fait que vous avez conscience d’être surprofilé(e) et que vous ne désirez pas brusquer l’entreprise ou brûler des étapes. Il faut qu’il soit convaincu qu’en cas de suite favorable vous saurez vous montrer patient(e).

Le blog de Laurent Hyzy, chasseur de têtes, on april 29TH, 2013



L'Ancre relance GERE pour les anciens participants en recherche d'activités, qui ont retrouvé-ou pas- une activité depuis la fin de la session. Des temps collectifs sont proposés pour se remettre en dynamique tout en pratiquant de nouvelles méthodes


02 31 82 24 12
ancre-association@orange.fr



La prochaine session Cadres en Recherche d'Emploi débutera le mardi 12 septembre 2017

Inscrivez vous à la nouvelle session Gérer Ensemble sa Recherche d'Emploi

Vous vous interrogez sur votre mobilité professionnelle
Contactez nous pour intégrer la prochaine session


Écoutez les témoignages de quatre participants qui ont suivi une session à l'ANCRE